Au Pople nostre, Frederic MISTRAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au Pople nostre, Frederic MISTRAL

Message  sebastian le Lun 13 Avr - 1:21

Au Pople nostre

Paure pople de Prouvènço,
Sèmpre mai entamena.
Sènso sousto ni defènso,
Is óutrage abandouna !

A l'escolo te derrabon
Lou lengage de ti grand
E toun desounour acabon,
Pople, en te desnaturant.

Di vièi mot de toun usage
Ounte pènses libramen
Un arlèri de pàssage
T'enebis lou parlamen.

Te mastrouion li cervello,
T'endóutrinon coume un niais,
Pèr fin que la manivello
Vire tóuti au meme biais.

Toun Istòri descounèisson,
Te la conton d'à rebous ;
E te drèisson, te redrèisson
Tau qu'un pople de gibous.

Te fan crèire que sa luno
Briho mai que toun soulèu,
E toun amo s'empaluno,
Aplatido em'un roulèu.

Te fan crèire que ti paire
N'an jamai rèn fa de bon
E, reguergue à l'usurpaire,
Jamai res que ié respond !

Ti bèlli cansoun bouniasso,
Lis óublides, o badau !
Pèr li vilanié bestiasso
Que te plovon d'amoundaut.

Sabes plus ourdi ti fèsto,
Sabes plus jouga ti jo :
Pièi quand as chanja de vèsto,
Rèstes pigre coume Jo.

E pamens es tu la mena,
Lou grouün de la nacioun,
Ounte Aquéu d'amount semeno
Soun èterno creacioun.

Tu, sauvant lis abitudo
E lou gàubi dou Miejour,
Sauves la coumparitudo
De la raço e dóu sejour.

Nosto lengo e si prouvèrbi
An soun nis à toun fougau
E nous gardes la supèrbi
De ti fiho que fan gau.

Pèr te faire dire seba
Tout te cougno : mai, testard,
Rèn qu'em' un fuiet de cebo
Te remountes bon sóudard.

Tu soulet foses la terro
E rebroundes 1'óulivié :
Cerques lou bonur ounte èro
E la joio ounte n'i' avié,

Quand li gènt se countentavon
De crussi lou pan d'oustau
E que tout lou jour cantavon
Sus l'araire e lou dentau.

Mai, bèu pople, lou pos vèire :
Li rasclet, li margoulin,
Que mespreson vuei si rèire
Noun se croumpon de moulin.

Memamen l'aueèu de gàbi
Qu'a de grano soun sadou,
Fau que more de l'enràbi
Davans soun abéuradou.

Que ta visto donne s'alargne,
Pople, sus toun païs dous,
Car se dis qu'un chin de pargue
Sus sa sueio n'en bat dous.

Fose ti can toun, refose !
Parlo fièr toun prouvençau,
Qu’entre mar, Durènço e Rose
Fai bon viéure, Diéu lou saup !


Frederic MISTRAL, Janvié 1905
Lis Óulivado (texte provençal-français).
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum