Mine du Cap Garonne (Le Pradet)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mine du Cap Garonne (Le Pradet)

Message  sebastian le Lun 19 Sep - 1:06


















La légende Tout a commencé… Il était une fois un pauvre potier qui faisait paître ses chèvres dans la colline.
Un jour, une biquette tomba dans un trou profond et notre potier descendit secourir la pauvre bête.
Là, dans les ténèbres d’une grotte, il vit briller un gros rocher qu’il rapporta à la ville.
Lorsque l’on sut que la roche contenait de l’or, les passions s’enflammèrent…
La légende de la mine de Cap Garonne venait de voir le jour.

De l’histoire de la mine…
En 1857, Messieurs Layet et Martel, négociants Marseillais en charbon obtiennent l’autorisation du Maire de la commune de La Garde (Le Pradet était à l’époque un quartier de La Garde qui prendra son indépendance en 1894) d’exploiter une carrière de pavés de grès à Cap Garonne.
Monsieur Marius Olive s’aperçoit que les matériaux extraits contiennent du cuivre et du plomb et demande par conséquent une indemnisation financière de 3 000 francs or. A partir de 1862 par décret impérial, Napoléon III institue la concession des mines de cuivre, de plomb et autres minéraux du Cap Garonne. Plusieurs exploitants se succèdent pendant une cinquantaine d’années, sans trouver une rentabilité satisfaisante. En 1917, l’exploitation de la mine cesse définitivement.
De 1946 à 1953, grâce à son climat humide et tempéré, la mine du Cap Garonne est une champignonnière. Dans les années qui suivent, les galeries demeurent ouvertes et la mine est livrée au pillage.
Si elle ne contient plus de cuivre, elle recèle en effet une extraordinaire richesse : plus d’une centaine de micro-cristaux dont les minéralogistes du monde entier connaissent l’intérêt scientifique. A partir de 1984, la qualité de l’environnement incite les autorités locales à protéger et mettre en valeur ce patrimoine d’intérêt national et européen que représente la mine du Cap Garonne. Celle-ci est située au cœur d’un massif boisé de 300 hectares particulièrement protégé.
Les trois communes propriétaires des lieux se constituent en Syndicat Intercommunal. La première décision et action du Syndicat est de fermer les accès de la mine pour faire cesser le pillage. En 1990, après des travaux de mise en sécurité et la consolidation des salles et des galeries, le syndicat inaugure le Musée de la Mine de Cap Garonne le 2 juillet 1994.

Une ancienne mine de cuivre devenue musée…
Né de la volonté des trois communes LE PRADET, LA GARDE, CARQUEIRANNE, réunies par le Syndicat Intercommunal pour la préservation et l’aménagement des anciennes mines de Cap Garonne, le Musée de la Mine compte à ce jour près de 300 000 visiteurs depuis son ouverture en 1994.
Au sein d’un massif forestier unique surplombant la Méditerranée, les anciennes mines de cuivre de Cap Garonne comptent parmi les cinq plus beaux sites minéralogiques du monde. La diversité, la richesse, l’intérêt scientifique des cristaux recensés y attirent depuis très longtemps des chercheurs venus du monde entier.
Le seul musée français du cuivre et des microminéraux. On y découvre de quelle façon l’homme a utilisé la cuivre au fil des temps, la place que le cuivre a tenu dans notre vie quotidienne, comment cette place s’est modifiée avec les mutations de la civilisation, les utilisations actuelles du cuivre…
Un voyage fantastique au cœur de la terre…
De la vie des mineurs à l’histoire de la roche, la visite de la mine est une leçon vivante, une aventure fascinante pour petits et grands, une découverte de l’infiniment petit, né de l’air et de l’eau.

avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum