L'etat de notre langue

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'etat de notre langue

Message  alain Cabanis le Dim 22 Nov - 2:54

Etant étudiant à Aix,dans les années 77,78 j'avais,par curiosité,décidé de m'inscrire a des cours de provencal,je n'avais aucune idée qu'il y avait 2 graphies et 2 manières d'aborder le sujet ;langues d'oc/occitan. et c'est
tout àfait par hasard que il c'est trouvé que les cours étaient donnés en graphie classique.c'etait un petit groupe bien sympathique,on s'est lié d'amitié et on sortait les w.end dans le Lubéron dans un petit mas, et chacun à son niveau ,nousfaisions l'effort de parler entre nous en provencal .Qand nous allions au village, on parlait à des vieux du village et des moins vieux, et on pouvait trouver encore assez façilement des gens à qui parler. Au bout de 3 années mon provençal commençait à être correct..(Provençal que malheureusement, j'ai presque tout perdu car depuis plus de 10 ans d'abord en Roussillon puis 10 en Catalogne sud,j'ai evidamment apris le catalan,que je parle en famille,au travail, dans la vie de tous les jours ,comme 90% de la population dans ces zone rurales. ) et vue la proximité du catalan avec le provençal,je ne sais plus parler en provençal...si j'essaye c'est le catalan qui sort...Or, depuis quelque temps ,le mal du pays aidant, je me suis inscrit à un groupe qui travaille au niveau de la maintenance des traditions camargaises(Je suis d'Arles et camargais d'origine) batisé à l'église de la Major, suivant le rite Gardian ,j'ai plaisir a`porter mon costume de gardian,quand je viens en Camargueavec mon cheval Or, quelle à été ma déception ,de constater que dans cette assoçiation, personne ne savait parler notre langue ,moi qui pensais, pouvoir renouer un peu avec la langue... tous de beaux costumes mais pas un mot de provençal...ils sont pourtant d'obédience mistralienne... auraient-ils oublié une partie,et non la moindre, du message de nôtre grand poête?prëserver la langue? Il en est de même pour la réunion équestre "Camagri",au mas de La Cure en Camargue ou tous les amateurs du cheval camarguais se rencontrent ,je n'ai pas entendu un mot de provençal ni de la part des gardians présents ni de la part de l'organisation. rassurez moi vous qui vivez sur place, le provençal est'il encore vivant, ou vraiment, il ny a plus aucun espoir?!!
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  sebastian le Lun 23 Nov - 13:23

J'ai bien peur que la langue soit sur le déclin aussi. Ici, à Camps (petit village du var), le provençal n'est pas utilisé dans la rue (peut-être en famille ? mais je n'en suis même pas sur...). J'ai aussi habité longtemps Garéoult et Rocbaron, mais la encore...le provençal est pratiquement une langue étrangère.
Ce qui est triste, c'est que sortit des cours ou des cercles linguistes, les gens ne font pas l'effort de parler la langue. Il reste pourtant beaucoup de locuteurs, mais la langue n'est pas pratiquée. C'est dommage, car pour les jeunes qui apprenent la langue, c'est trés dur de l'utilisée en dehors des cours.
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  Invité le Lun 23 Nov - 19:59

salut
le recensement de 99 à permis de faire un état des lieux des langues régionales.
il est sans appel. peut être 100 000 locuteurs en Provence avec un taux de transmission au plus bas,
c'est à dire que ces 100 000 ont reçu la langue de leurs ainés, mais ne la transmette pas à leur descendants.
l'italien, l'espagnol, l'arabe sont mieux transmit dans leur diaspora respective, et encore c'est des taux en deçà des 10%...

d'après les félibres que je fréquente, le haut var à gardé un goût de la langue et des jeunes prennent des cours...
en moyen var beaucoup moins. à titre d'exemple, ce fameux village de Garéoult que Sébastien cite à plus de 5 000 habitants,
chaque vendredi soir, ils sont une 15zaine à suivre les cours, dont deux enfants de primaire. c'est peu.
à Brignoles, capitale du centre var comme aime à le répéter l'office du tourisme, les cours du lundi, c'est une bonne vingtaine d'élève,
les cours du mercredi c'est une douzaine... sur 15 000 habitants.
nous ne sommes que deux de moins de 40 ans, une ado qui prends les cours avec sa mère-grand et moi...

les anciens ne le parlent qu'entre eux et ils ne sont plus qu'une poignée, si on les aborde en provençal, ils répondent en français !
et en plus pour dire comme ils sont fiers et heureux de parler le provençal, que c'est dommage que la langue se meurt, etc etc... un comble...
pourquoi ?
parce-que la vergogne issu de l'humiliation mise en place par l'éducation nationale a été redoutable d'efficacité, et sur le long terme.
parce-que l'esprit villageois à disparu par le brassage de population dans les communes de la côte au moyen var.
donc la transmission est morte

pour ma part je reconnais que la langue que parlaient nos anciens il y a quelques générations est presque morte dans un usage familial et public.
c'est un fait. c'est triste à pleurer mais c'est inéluctable, même l'accent, qui est le souvenir de l'empreinte de la vieille langue tend à disparaitre.
(à part dans les pubs d'adoucissant où une connasse de Pariss te prend un accent de caricature, mais c'est un autre débat)
après guerre, Pagnol lui même disait que ce n'était plus qu'une langue parlée par une poignée d'apothicaires
et qu'il ne voyait pas l'intérêt de faire un film en provençal... comme quoi l'agonie ne date pas de cette année...

cependant comme il est indispensable de conserver des espoirs, particulièrement pour les causes perdues, j'ajouterais deux trois points,
la vivacité de la création artistique en langues d'oc (ou langue d'oc) est extrêmement fourni, de qualité et hétéroclite.
c'est surprenant mais c'est vrai. ça fait un peu penser à "la mort du cygne" mais enfin on en profite bien pour l'instant !
il faut voir aussi que le français régional de Provence, cette langue que l'académie pourrait qualifier d'abâtardi, est fortement ancré dans la population locale et est vecteur d'intégration, il arrive souvent au provençal de penser provençal quand il parle français, c'est un fabuleux pied de nez aux tenants de la toute puissante langue (pure) française !!
il y aura vraisemblablement encore longtemps des érudits qui conserveront la langue et qui seront en capacité de la transmettre.
sur les locuteurs de Provence, environ 10 % ne sont pas provençaux de père ET de mère, c'est une note d'espoir que de savoir que la vieille langue accroche aussi des gens né ailleurs qu'en Provence.
donc, apprendre, ré-apprendre, conserver, transmettre, enseigner le Provençal c'est encore mieux de le faire que de ne pas le faire,
même si c'est perdu d'avance...
enfin, souvenons nous que rien n'est de nature à durer une éternité, même les dieux sont mortels, c'est dire !
après 1500 ans de royauté, on a finit par couper la tête au roi pour que ça s'arrête, c'est donc que tout peut changer...
si le concept de nation tend à disparaitre au profit d'une supra entité européenne, qu'on nous martèle de longue jusqu'à l'overdose,
il y a un aspect positif à la chose, le concept de la nation France se diluant dans l'Europe peut donner vie, d'ici quelques paires d'années,
à une Europe des peuples comme on trouve actuellement une Espagne composée de catalan, de basque, de galicien, etc
le concept de république Espagnole étant le plus petit dénominateur commun de tout ces peuples...
alors pourquoi pas une Europe composé d'euro région ?
la région Provence pourra et devra alors affirmer ses particularismes pour marquer une différence avec les autres régions,
la langue en est un vecteur fort... comme les catalans le font !
il faudra donc encore des Provençaux capables de parler provençal et désireux d'en user sur la place publique...

bah, moi j'ai choisi, je conserverais cette langue jusqu'à mon dernier jour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'etat de notre langue

Message  alain Cabanis le Lun 30 Nov - 2:05

Ouai.... C'est pas brillant tout ce que vous me dites,et plutôt décourageant,seule consolation,peut être,que la langue d'oc est encore bien vivante,et défendue dans le val d'Aran, les vallées occitanes d'Italie ,et,surtout, comme linguistiquement,le catalan,peut être considéré comme faisant part du grand ensmble des langues d'oc,en Catalogne.
Pour ma part, je ne suis jammais allé dans les vallées Italiennes,mais pour ce qui est du val d' Aran,tous les Aranais le parlent dans leur vie quotidienne, et les enfants jouent dans les rues de Viella en Occitan/ Aranais Je vous jure que quand j'ai entendu ça, j'en ai eu les larmes aux yeux,et ça fait du bien par ou ça passe! même si l'aranais,qui est en fait du gascon est assez éloigné du provencal ça a quand même une saveur du Pays.....Et,pour ce qui l'en est du catalan,malgrés un certain recul dans les grandes villes du aux successives vaguesd'immigration,les catalans d'origine, eux n'ont pas pliés devant le castillan(l'espagnol)et dans l'interieur du pays,ou j'habite, les enfants des immigrés marrocains,sud americains,ou d'Afrique noire,tres nombreux, sont totalement intégrés, et parlent catalan entre eux, comme langue de communication,et parlent leur langue respectives àla maison, et l'espagnol est totalement résiduel.
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  Invité le Lun 30 Nov - 15:54

oui, de ton "côté" ça fait un peu petit paradis...
dans les vallées piémontaises on trouve aussi les ardents défenseurs du provençal, né des échanges par delà les montagnes avec les provençaux,
certains font penser à nos "arlésiens" provençalistes dans le sens de la défense d'un dialecte comme d'une langue à part, on trouve par exemple :
coumboscuro et leur roumiage de setembre, très belle tradition
les tout aussi ardents défenseurs de l'occitan, dans sa forme normalisé, avec l'aspect politique et culturel de la grande occitanie,
comme le célèbre groupe lou seriol, excellente formation musicale, je recommande particulierement "Ambe vos" leur dernier live,
on y trouve les italophones qui considèrent le patois comme une curiosité sympathique tant que ça n'entrave pas la difficile unification du pays...
l'an passé, dans un patelin du val grana, vu des autocollants "occitanio ? no grazie !"... ça donne le ton...
et puis il y a des mouvements politiques très ambigus qui sont sur scène eux aussi... la ligue du nord est puissante, elle joue sur tous les tableaux, flatte les "valeurs" des gens du nord et dénigre ceux du sud, en même temps elle veut conserver l'unité du nord donc les patoisants des montagnes ne leur plaisent pas, surtout qu'ils sont plutôt à gauche, etc etc etc
c'est sans fin
donc tu comprends que finalement, si l'on peut penser que l'occitanie n'existe pas, on peut cependant le croire, aux vues des attaques qu'elle subit !!
maintenant, dans le quotidien du piemont, on ne parle pas provençal en dehors d'évènements particuliers liés à la langue, comme chez nous...
mais les sentiments sont plus exacerbés, l'italien restant plus fougueux...
du moins tout cela est mon avis et ne vaut pas plus !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Etat de la langue

Message  alain Cabanis le Lun 30 Nov - 22:34

Ton avis ,mais un avis interressant. Et, il est vrai que pour ce qui est de la langue,ici,ça peut paraitre un "petit paradi" comme tu dis, mais cela n'empeche pas,que, malgré la proximité des 2 langues,catalan, occitan,la mentalité est différente,et que ,moi,provençal,malgré ,être ici depuis + de 10 ans,, installé,maison,, femme, enfants,travail etc...je ne suis ,et ne serai jammais vraiment ici, chez moi,dans mon pays,et, je suis plus chez moi dans une Provence francophone, et en voie de perdre sa personnalité que dans une Catalogne catalanophone,autonome,ect, d'ou, l'importance peut être à relativiser de la langue, qui si elle est essencielle pour les catalans,(c'est la moëlle épinière de leur identité),Peut être, en Provence/ Occitanie vue l'êtat des choses, faut-il chercher d'autres voies pour aller de l'avant? Sans perdre de vue la langue,mais cristalliser sur d'autres aspects de notre identitée? voir l'exemple irlandais?
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  sebastian le Mar 1 Déc - 3:50

Je pense que le probléme de la transmission de la langue est beaucoup plus complexe en Provence.
Pour la simple et bonne raison est que la population dite de "souche" a été complétement balayée par l'arrivée massive d'une nouvelle population (je fait parti de ce flux migratoire). Seule une politique en faveur de la langue et un enseignement dès le plus jeune age sauvera la langue.
Le projet européen peut-être un nouveau souffle pour les régions...à condition d'être dans la locomotive de tête et d'être vigilant. L'Europe des peuples est une belle idée, Occitània a toute sa place au sein de cette Europe.
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  Invité le Mar 1 Déc - 20:55

alala
l'état français n'a pas passé des siècles à tuer des langues régionales pour maintenant, d'un coup, mettre en place ce qu'il faut pour les sauver.
l'esprit jacobin, centralisateur, la république une et indivisible, la peur des dérives terroristes, l'exemple basque, corse, il y a encore quelques années breton, etc, font que JAMAIS l'état français n'encouragera l'apprentissage de ces langues. Jamais.
rendre une place aux langues des régions c'est le premier pas vers les demandes d'autonomie culturelle, puis sociale, puis pourquoi pas éthnique, puis législative, puis une réclamation d'indépendance...
le discours actuel sur l'identité française, bien que ça soit aussi fait pour occuper les médias et flatter le frontiste, est aussi une manifestation de l'état d'esprit de nos dirigeants. ça pue le bon français, le retour aux valeurs nobles de la terre qui ne ment pas, et tout le con de manon...
tout au mieux on donne dans le discours ronflant, on flatte telle association, telle autre, on rédige des chartes, on nomme une commission,
on créé une dizaine de poste d'instit, on calme le jeu et surtout, on se met des électeurs dans la poche !!
le referendum sur le nom de notre région tient de cet état d'esprit, vauzelle s'en cague bien de savoir si on s'appelle pacaïen ou pacaïou,
ça coûte rien non plus de reconnaitre que le provençal est une langue à part pour flatter l'arlésien, les exemples sont légions...

un peu de politique fiction, permettez moi
nous nous dirigeons vers un gouvernement mondial, c'est inéluctable, on a encore le temps, mais le premier obstacle à cela c'est le manque d'uniformisation. "comment gouverner un pays où ya 400 fromages" disait l'autre, mais c'est exactement ça, quand on sera tous habillé en nike, chaussure addidas, qu'on parlera franglais, qu'on écoutera de la soupe top 50, tous avec la mèche tendance gominé sur le front ou que sais je encore, on sera français, fier de l'être... puis plus tard on sera européen, de l'ouest pour commencer, etc, etc
et la terre sera un énorme supermarché !

raison de plus pour parler provençal, planter un potager, niquer les nike, manifester contre la LGV et faire des enfants !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  sebastian le Mer 2 Déc - 1:55

et bé ! tu es pas trés optimiste sur ce coup la...Il faut lutter, amener le débat dans la rue...REVENDICAR !!!
REJOIGNEZ LIBERTAT !!! Nous avons besoin de militant en Provença
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Etat de la langue

Message  alain Cabanis le Mer 9 Déc - 2:24

hep! tous les arlesiens ne pensent pas que le provençal est à part , c'est vrai que c'estle dialecte d'oc le plus éloigné des autres mais ceux quidéfendent que c'est une langue àpart, n'ont pas bien lu Mistral,et les penseurs du félibrige,ainsi et surtout,les linguistes ,qui affirment l'appartenance du Provençal au grand ensemble d'Oc.D'autres diront Occitan; tout ça c'est se chamailler sur les mots! On est 4 pelés, et on passe nôtre temps àse queréller ,en français, sur des sujets qui au lieu de nous unir,nous divisent au grand bonheur des jacobains qui rigolent bien à la vue de ces quelques régionalistes,qui se bagarrent entre eux! Q 'uimporte les mots, si dialectes d'oc,occitan,si on écrit :lo,ou lou, ó ,ou oc tout ceçi ne sont finalement que détails à côté du drame qu'est en train de vivre notre langue, notre culture: la disparition pure et simple!Arrétonsde nous bouffer le foie entre nous pendent que nôtre langue se meurt. parlons provençal et aprennons le et si je vous dit tout ça en français,cela pourrait parraitre une contadiction,mais c'est simplement que je suis un reflet de cette triste réalité quest l'etat de nôtre langue.
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Etat de la langue

Message  alain Cabanis le Mer 9 Déc - 2:37

Et juste unechose que je voulais rajouter: ce qui me plait justemment dans ce forum,c'est que provençalistes ,occitanistes,et autres, chacun dans sa langue/dialecte chacun dans sa grafie nous parlons ensembles de tout ça .Dommage que l'on ne soit pas plus à parler .Parlant,la gent s'enten!
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  sebastian le Mer 9 Déc - 23:36

alain Cabanis a écrit:Et juste unechose que je voulais rajouter: ce qui me plait justemment dans ce forum,c'est que provençalistes ,occitanistes,et autres, chacun dans sa langue/dialecte chacun dans sa grafie nous parlons ensembles de tout ça .Dommage que l'on ne soit pas plus à parler .Parlant,la gent s'enten!
C'était une volonté au départ, que tout le monde participe au-dela de la langue, de la graphie...Pour l'usage du français, cela n'a pas vraiment d'importance sur le fond, moi-même je parle pas trés bien la lenga nóstra et le français restera ma langue maternelle jusqu'à ma mort. Le principal est de vivre la culture du país et surtout la faire connaitre. J'ai trop entendu autour de moi des personnes venant s'installer ici, et s'étonner qu'il n'y avait pas de culture...de quoi s'arracher les cheveux affraid .
Pour la revalorisation de la langue, c'est un combat de longue d'haleine, donc militons ensemble, peut importe l'école (IEO, Felibrige).
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  oc83 le Jeu 10 Déc - 1:39

per segur, tot aquo es verai.......
je suis une fois par semaine des cours de provencal au pradet; nous étions 17 hier soir.
Constat : 3hommes sur 17 et que des retraités pour l'ensemble !
alors provencal ou occitan ? aujourd'hui, nous n'allons pas faire la fine bouche, la langue est en péril...comme je l'écrivais hier sur un autre sujet, la population est sensible à notre démarche culturelle mais pour bcp cela restera tout de même du folklore, loin des soucis de notre société. Pourtant, il est urgent de réagir et à l'heure du discours sur l'identité nationale, affirmons notre appartenance à ce Pais d'Oc qui a dans son histoire montré la voie de la démocratie et de l'ouverture (paratge e convivencia). Si nous étions 25OOO à carcassonna fin octobre pour montrer notre volonté occitane, c'est que ce mouvement n'est pas anecdotique;
je milite au Partit Occitan pour prouver que nous laissons le folklore à certains touristes en mal de dépaysement, le mouvement Oc existe, notre langue n'est pas un vulgaire patois et malgré le forcing de qques élus, elle est ignorée dans la vie quotidienne. Le travail est fastidieux mais à la lecture de ce forum notamment je sais qu'il y a des gens concernés et attachés à ces valeurs.
alor, pòble d'Oc, leves tu , anèm ensems per una politica per Occitània !
avatar
oc83
Membre
Membre

Messages : 65
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 58
Localisation : Tolon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  sebastian le Jeu 10 Déc - 2:02

Adièu oc83 !
Per l'acamp de dissabte, es confirmat ? Fasem passat l'info sus lo blóg d'Eiretage nóstra associacion.
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  oc83 le Jeu 10 Déc - 19:48

bon vespre, lo Seb
Oc, l'acamp es confirmat....es una manifestacien organisa per lei Verde contra lo nucleari, mai es subretot lo biais de se montrar ambe bandieras, tracts.....

deman vespre, à 20 o 45, i a une serada de teatre au comedie (mourillon) : alienor d'aquitaine, en langua nostre e franchimand.....
avatar
oc83
Membre
Membre

Messages : 65
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 58
Localisation : Tolon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  alain Cabanis le Mar 19 Jan - 22:33

Il yà quelque temps ,au printemps dernier,ma femme,qui est instit, a`accompagné une sortie de plusieurs classes de son école (école primaire de Camprodon en Catalogne)à Carcassonne.Après avoir visité la citadelle,ils sont tombés devant la porte ouverte d'une calandreta, interréssés, ils sont entrés, et on demandés `si'il pouvaient rentrer visiter et se sont présenté.Les instits de la Calandreta ,heureux de pouvoir rencontrer une école catalane,ont parlé unbon moment avec les instits de Camprodon,et ensuite on fait venir les enfants pour visiter les classes et rencontrer leur élèves tres vite, les enfants occitans et catalans on commencés à se poser des questions entre eux et à discuter,chaque-un dans sa langue tous trés curieux des autres ça à été une expèrience passionnante pour les enfants de Camprodon, de constater que si loin, de l'autre côté de la frontiere, il ya des enfants qui parlent une langue qu'ils comprènent sans probleme alors que le français , leur est presque totalement imperméable...Ils étaient déja allé en Catalogne nord, à Perpignan,visiter une école ,et ils savaient que de l'autre côté on parle aussi catalan, mais ils n'avaient jammais entendu parler de l'Occitanie! Ça a été , au retour en classe l'occasion pour parler du sujet, et les élèves ont découvert un nouveau pays...!
avatar
alain Cabanis
Membre
Membre

Messages : 8
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 63
Localisation : Catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  Rogier le Mar 9 Oct - 15:59

sebastian a écrit:J'ai bien peur que la langue soit sur le déclin aussi. Ici, à Camps (petit village du var), le provençal n'est pas utilisé dans la rue (peut-être en famille ? mais je n'en suis même pas sur...). J'ai aussi habité longtemps Garéoult et Rocbaron, mais la encore...le provençal est pratiquement une langue étrangère.
Ce qui est triste, c'est que sortit des cours ou des cercles linguistes, les gens ne font pas l'effort de parler la langue. Il reste pourtant beaucoup de locuteurs, mais la langue n'est pas pratiquée. C'est dommage, car pour les jeunes qui apprenent la langue, c'est trés dur de l'utilisée en dehors des cours.
Je te l'ai déjà dit, je suis de Cuers, à portée de lance-pierre de Rocbaron, ou presque. Là aussi, les gens qui connaisent la langue, les vieux, ont honte de l'utiliser. Quand il m'arrivait de les brancher en provençal, ils me répondaient souvent en français. Un jour, ça m'a gonflé. Je leur ai dit : si vous me parlez encore en français, je ne vous réponds plus! Ça a suffi. Et je me suis mis à parler avec plein de gens (de la génération de mes grands-parents) en occitan. Eux, ils disent "patois", mais c'est la même langue!
Par contre, à Cuers, on a réussi à se bouléguer tant et si bien qu'on a monté une calandreta, qui est devenue une école bilingue de l'Education Nationale, mais où les enfants apprennent le provençal et se régalent.Un de mes neveus en sort et l'autre y est et ils n'ont aucun problème pour passer d'une langue à l'autre.
Bon, c'est vrai que l'avenir de l'occitan est plutôt mal barré mais, en se sortant les doigts du ... des poches, on peut bouléguer et faire bouléguer dans le bon sens.
Par contre, si tu attends tout des pouvoir publics ou que ça te tombe du ciel, y'a pas photo : on est morts!



avatar
Rogier
Membre
Membre

Messages : 19
Date d'inscription : 04/10/2012
Age : 51
Localisation : Région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'etat de notre langue

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum