Carcassona 2009

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carcassona 2009

Message  sebastian le Sam 19 Sep - 19:03

Adièu en totei !!!
Je voudrais savoir si des transports en bus pour la manif de la lenga Occitana à Carcassona sont organisés dans le département du Var ?
J'ai entendu parler d'un bus au départ de la Seyne-sur-Mer ?
Pour ceux qui sont dans le Centre-Var, un bus pourrait partir de Brignoles via St-Maximin, mais il faut avertir assez rapidement l'IEO 83, car il faut un minimun de 50 personnes.
Voila, si vous avez des infos, ou des idées (par exemple le covoiturage...) faites tourner !!!
Gramaci !
avatar
sebastian
Admin
Admin

Messages : 644
Date d'inscription : 03/09/2008
Age : 42
Localisation : Ròcbaron

http://enprovence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carcassona 2009

Message  oc83 le Mer 23 Sep - 22:54

bòn vespre en totei

ci dessous une lettre destinée aux élus:

Coordination ANEM ÒC !
Comitat d’organizacion – Carcassona 2009

manifestar2009@orange.fr
comitat.anem-oc@club-internet.fr

06 75 78 58 39 / 04 68 25 45 06
04 42 59 43 96

Contacte premsa : 06 83 01 19 37

Site : anemoc.org





Madame, Monsieur

Le 24 octobre prochain, une grande manifestation se déroulera à Carcassonne en faveur de la langue occitane. Des milliers de personnes sont attendues. Elles viendront dire qu’elles veulent la mise en place d’une politique très audacieuse en faveur de notre langue.

Ce que diront ceux qui viendront le 24 octobre c’est qu’il est plus que temps de tout faire pour assurer la vie et le développement de notre langue.

Vous trouverez avec cette lettre le texte de l’appel que nous lançons au nom des principales organisations qui oeuvrent en faveur de l’occitan-langue d’oc. Il est sans ambigüité.

La promesse a été faite par le gouvernement, en 2008, que serait discutée une loi sur les langues de France, en 2009. Nous ne voyons rien venir. Nous sommes de plus en plus inquiets.

Pour nous, il ne fait aucun doute qu’une politique linguistique en faveur de l’occitan doit être menée par à la fois par l’Etat et les collectivités. Chacun doit prendre en charge sa part de responsabilités.

L’an dernier, la Constitution a été modifiée, et elle reconnait depuis, les langues régionales comme un élément du patrimoine de la France. Mais cette reconnaissance n’a de sens que si elle est suivie de décisions qui mènent ensuite à des actions concrètes dans les différents domaines que nous citons dans notre appel. Il faut également prévoir de mettre à disposition les moyens nécessaires.
Certaines collectivités (départements, régions, communautés de communes et communes) ont pris quelques décisions pour élaborer une politique linguistique.

Mais, globalement pour le moment, les actions de l’Etat et des collectivités ne sont pas encore à la hauteur de l’enjeu.
Chaque jour, par exemple, d’énormes difficultés doivent être surmontées par tous ceux qui souhaitent le développement de l’enseignement en occitan et de l’occitan. La question de l’audiovisuel fait de la France le pays le plus en retard de tous les pays de l’union Européenne dans ce domaine. Et sur le territoire français la langue d’oc est la plus mal traitée des langues en matière de télévision et de radio publiques.

La présence publique de la langue reste marginale, l’aide à la création culturelle, malgré le dynamisme, dont font preuve les créateurs occitans, est encore dérisoire.
Nous vous demandons de bien vouloir soumettre à votre assemblée un texte de soutien à notre appel, sous la forme d’une motion que vous rendriez publique.

Nous souhaiterions aussi que vous participiez a la manifestation du 24 octobre.

Des échéances électorales proches font que les gens qui vivent sur le territoire de la langue d’oc veulent savoir ce que pensent et ce que feront les élus régionaux dans les mois qui viennent. Ils veulent savoir sur qui ils peuvent s’appuyer dans leur région, leur département, leur commune.

Nous comptons sur la présence de très nombreux élus municipaux, départementaux, et régionaux ainsi que sur celles de très nombreux parlementaires, comme ce fut le cas lors des deux manifestations précédentes.

En 2005, nous étions 10 000, en 2007, à Béziers nous étions 20 000. Il ne fait aucun doute que l’attachement à la langue occitane dépasse le seul cercle des militants et qu’il ne tient pas compte des clivages politiques.
Il est temps de passer à la mise en place d’une politique audacieuse que mérite la langue occitane, en tant que bien commun à tous ceux qui habitent nos régions.

Nous vous demandons de vous exprimer sur un sujet qui va bien au-delà d’un problème de patrimoine mais qui concerne aussi le dynamisme futur de notre pays, que ce soit sur le plan social, culturel ou économique.

Anem Òc ! per la lenga occitana !




Institut d'Estudis Occitans, organisme culturel reconnu d'utilité publique
Felibrige, mouvement de défense de la Langue d'Oc fondé en 1854 par Frédéric Mistral
F.E.L.C.O, Fédération des Enseignants de Langue et Culture d'Oc de l'Education nationale
Calandreta, écoles occitanes associatives laïques
OC-BI, association de parents d'élèves pour l'enseignement bilingue public.
avatar
oc83
Membre
Membre

Messages : 65
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 58
Localisation : Tolon

Revenir en haut Aller en bas

crida per Carcassona

Message  oc83 le Mer 23 Sep - 23:07

encaro ièu

crida en francés & en provencau......à faire tornar.....

lo partit occitan va organisa un coveiturage....a saber....


Anem Òc ! per la lenga occitana !*

Appel pour la manifestation du 24 octobre 2009 à Carcassonne

La préservation de la diversité linguistique et culturelle dans le monde est un enjeu majeur pour les années à venir. En France, la situation légale est pourtant défavorable à cette préservation. La langue occitane, notamment, est particulièrement menacée par l'absence de politique positive pour sa transmission.
Il faut donc, sur le territoire où se parle l'occitan, créer un environnement favorable à l’enseignement de la langue et dans la langue, à la création culturelle en occitan, à la présence de la langue dans les médias électroniques, audiovisuels et écrits, à son emploi dans la vie publique et sociale. Tout cela sera un encouragement à la transmission familiale de l'occitan.

Les médias
Nous voulons un service public de radio et de télévision en langue occitane.
Nous demandons une aide spécifique pour les opérateurs privés (radios associatives, télévisions, presse) qui travaillent en faveur de la langue occitane.

La création
Le soutien à la création, c'est une politique spécifique en faveur de l’édition, du théâtre, du spectacle vivant en général, du cinéma et de la musique. La population doit pouvoir découvrir une culture trop souvent occultée.

L’enseignement
Il faut que chacun puisse choisir s'il le souhaite un enseignement sous des formes diverses:
• un enseignement en occitan ( bilingue à parité horaire ou en immersion);
• un enseignement de la langue et de la culture occitanes
• un enseignement spécifique en direction des adultes
Il s'agit d'une politique d'offre généralisée.

La vie publique
L’occitan doit être présent dans la vie publique. Cela veut dire par exemple :
• le respect de la toponymie et la mise en place d’une signalisation bilingue ;
• l’encouragement à l’utilisation de la langue occitane dans les lieux publics et dans la vie sociale.

Toutes ces demandes ont pour seul but de permettre à une langue de vivre et à ceux qui le désirent de l'utiliser . Elles s'adressent à la fois aux collectivités locales occitanes (communes, communautés de communes, départements , régions) et à l’Etat. Chacun doit prendre en charge ce qui est de sa responsabilité. Il appartient à l'Etat d'adapter sa législation.


Coordinacion Anem Òc !
Institut d'Estudis Occitans, organisme culturel reconnu d'utilité publique
F.E.L.C.O. Fédération des Enseignants de Langue et Culture d'Oc,
Calandreta, écoles occitanes associatives laïques
Òc-Bi, association de parents d'élèves pour l'enseignement bilingue public
Felibrige, mouvement de défense de la Langue d'Òc fondé en 1854 par Fréderic Mistral


*allons oui ! pour la langue occitane ! [/font]

Anem Òc ! per la lenga occitana !

Crida per la manifestacion dau 24 d’octobre de 2009 a Carcassona


Aparar la diversitat linguistica e culturala dins lo monde es per leis annadas que vènon una escomessa dei grandas. En França, pasmens, la situacion legala es desfavorabla a-n-aqueu aparament. La lenga occitana, especialament, se tròba ben macada perque avèm ges de politica positiva per sa transmission.
Fa donc mestier, dins lo territòri onte se parla la lenga d'Òc, crear un environament favorable per l’ensenhament de la lenga e en lenga, per la creacion culturala en occitan, per la preséncia de la lenga nòstra dins lei media electronics, audivisuaus e escrichs, per son emplec dins la vida publica e sociala. Tot aquò favorizarà la transmission de la lenga dins lei familhas.
Lei media
Volèm un servici public de ràdio e de television en occitan.
Demandam una ajuda especifica per leis operators privats (ràdios associativas, premsa, television) qu’òbran per la lenga.
La creacion
Lo sosten a la creacion, aquò vòu dire una politica especifica per promòure l’edicion, lo teatre, l’espectacle viu en generau, lo cinema e la musica. La populacion dèu posquer descubrir una cultura tròp sovent esconduda.
L’ensenhament
Fau que cadun pòsque chausir, se o vòu, un ensenhament sota de fòrmas variadas :
• un ensenhament en occitan (bilingue a paritat orària o immersion) ;
• un ensenhament de la lenga e de la cultura occitanas ;
• un ensenhament especific vèrs leis adults.
Avèm besonh d’una politica d’ofèrta generalizada.
La vida publica
La lenga d'Òc dèu èstre presenta dins la vida publica; aquò vòu dire per exemple :
• lo respect de la toponimia e la messa en plaça d'una sinhalizacion bilingua ;
• un encoratjament a emplegar la lenga dins lei luecs publics e dins la vida sociala.

Aquelei demandas an una tòca unenca : que la lenga nòstra pòsque viure e que toteis aquelei que o desiran pòsquen l'emplegar. S’adreiçan au còp ai collectivitats localas occitanas (comunas, comunautats de comunas, despartaments, regions) e a l’Estat. Cadun se deu encargar de çò qu’es de sa responsabilitat. Revèn a l’Estat d’adaptar sa legislacion.


Coordinacion Anem Òc !
Institut d'Estudis Occitans, organisme culturau reconegut d'utilitat publica
Felibrige, movement de defensa de la Lenga d'Òc
F.E.L.C.O. Federacion deis Ensenhaires de Lenga e Cultura d'Oc
Calandreta, escòlas occitanas associativas laïcas
Òc-Bi, associacion de parents d'escolans per l'ensenhament bilingüe public[/font]
avatar
oc83
Membre
Membre

Messages : 65
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 58
Localisation : Tolon

Revenir en haut Aller en bas

viatge ieo 83

Message  oc83 le Mer 23 Sep - 23:18

comunicat de l'ieo83


l'occasion de la manifestation Anèm ÒC de Carcassonne, le 24 octobre prochain, l'IEO83 étudie la possibilité d'un aller-retour en car.
> A l'escasença de la manifestacion Anèm ÒC de Carcassona, lo 24 d'octòbre venent, l'IEO83 estúdia la possibilitat d'un anar-venir en carri.
> Trois possibilités:
> Tres possibilitats:
> - réserver un car au départ de Brignoles/reservar un carri partent de Brinhòlas.
> - se joindre à d'autres projets (Carqueiranne et Six-Fours)/se jónher à d'àutrei projèctes (Carqueirana e Sièis-Forns)
> - co-voiturage s'il n'y a pas assez de personnes pour un car
> coveituratge se i a pas pron de monde per un carri.
> Si cela vous intéresse, signalez-vous rapidement en répondant à ce courrier.
> S'aquò vos interèssa, senhalatz-vos rapidament en respondent au present corrier.
>
>




>
-- Tot sobre l'actualitat de l'IEO 83 sus http://textoc.ifrance.com/ieo83.html
[url][/url]
avatar
oc83
Membre
Membre

Messages : 65
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 58
Localisation : Tolon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carcassona 2009

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum